LoPyth +

Programme : 88 logements et espaces partagés, activité au rdc
Localisation : Paris (20e)
Phase : concours - 2021
MOE : sophie delhay architecte & ANAU, avec Emma Blanc Paysage, Batiserf, Moebius, Elements ingénieries, Espace Temps, Mazet & Associés
MOA : RIVP
Surfaces : 7 200m² SP, 6 800m² SHAB, 635m² activité
Budget : 18 600 000€ HT
Certification : BBCA, E3C2, NF Habitat HQE Excellent, BEPOS Effinergie

 

Le projet se décline en un socle comportant de grands logements, surmonté de quatre émergences. Ici, les fractionnements ne sont pas des mises à distances entre les logements, mais bien des mises en relation. Les vis-à-vis ou proximités entre immeubles sont imaginés comme une qualité pour l’habitat.

Les quatre émergences comportent essentiellement des T2, d’un plan extrêmement appropriable. Ils s’adaptent à la diversité des foyers de petite taille. La relation entre ces deux pièces est flexible : les usages peuvent évoluer aux différents moments de la journée ou de la semaine. Ces deux pièces peuvent s’ouvrir l’une sur l’autre ou se fermer par de grandes cloisons accordéon, de telle manière que l’habitant puisse composer à chaque instant, ou définitivement, le logement qui lui ressemble.

Les T2 sont disposés à chacun des angles d’un plot, bénéficiant d’une double orientation. Ils comportent surtout deux extérieurs différents. L’un est intime, dans le prolongement des deux pièces appropriables et de la salle de bain.

L’autre est partagé. Il est situé dans la faille entre les émergences, reliant ainsi les quatre cuisines des logements en vis-à-vis, tel un nouveau palier. C’est l’occasion de rendre possible les relations de voisinages inédites.