LoCas +

Programme : 60 logements familiaux + 27 logements adaptés
Localisation : Castelnau-le-Lez (34) Zac Eureka
Phase : Etudes en cours
Maîtrise d’Œuvre : sophie delhay architecte, Coloco paysagistes, SIBAT, Via Sonora acousticien
Maîtrise d’Ouvrage : FDI habitat
Surfaces, budget : 4850 m² SP, 6 480 000 euros HT
Certification : RT 2012, NF Habitat

Le projet développe trois prismes surmontés d’attiques disposés sur un socle commun. Tous 3 composent avec le socle une répartition simple, claire et dissociée des deux programmes d’habitat.
Dans les interstices entre immeubles s’organisent des espaces de qualité : 3 patios d’entrée pour les logements familiaux prennent place dans le socle pour enrichir les séquences du public à l’intime dans un rapport quotidien au jardin central.

Le foyer s’étend confortablement sur 2 niveaux et déploie au travers de son vaste espace commun une belle transparence depuis la rue vers le jardin central qu’une terrasse prolonge en balcon. Au R+1, une terrasse partagée offre à ce foyer un espace extérieur protégé et serein complémentaire.

Les 3 prismes sont ceinturés d’une couronne habitée. Celle-ci est composée de généreux espaces extérieurs en simple ou double hauteur en prolongement des séjours ou chambres, et connectés à des cuisines disposées à la fois en alcôve sur le séjour et en balcon sur la ville.

A l’intérieur, le plan est structuré de manière simple et radicale avec un noyau central comprenant halls et salles d’eau, et d’une couronne de pièces carrées de 13m² sur les longs pans et de 9 m² sur les petits, qui – associées aux angles - forment un vaste séjour. Les cuisines se connectent au séjour de manières différentes d’un étage à l’autre : chaque logement est unique, et l’ensemble compose l’identité de l’immeuble.

La matérialité du projet accompagne cet esprit et décline différentes qualités de béton (préfabriqués et lisses pour le socle, préfabriqué et ondulés pour les nez de dalle, coulés en place avec matrice planche pour les façades en retrait), différents façonnages de métal (ondulé et perforé pour les garde-corps, déployé pour les volets accordéon des menuiseries). Ensemble, béton et métal composent une architecture jouant des accroches à la lumière, le métal composant des filtres adaptés à chaque situation.

Le jardin est conçu comme un ilot de fraicheur, composant avec une diversité biologique naturelle et locale. Il accueille différents usages, c’est un lieu de ressources et de rencontres avec la diversité végétale et la diversité générationnel des habitants.